ClaireBMasimbert

PEINTRE

 

Mes corps premiers étaient figés et dilués.

 

Ils n’étaient alors que des ombres improvisées, installées en file indienne, immobiles comme en attente. Un jour, un visage est apparu et les contours d’un corps se sont définis. Tous mes visages ne portent qu’un seul œil pour symboliser le fait qu’il n’existe pas qu’une seule vérité, qu’un regard unique sur les êtres et sur les choses.

 

Mon travail s’axe autour de thèmes comme les corps, le mouvement, les présences, les petits, tout ce qui nous dépasse. Je me laisse porter par les ondulations, la dilution, l’émotion de l’encre et de l’eau. Du grain de la feuille. On repère rapidement des attitudes, des présences récurrentes. Mon travail ne veut pas du crayon préparatoire, il s’improvise. Je tente d’ôter toutes les fioritures, toutes ces couches qui cachent l’être et son environnement. La main levée, les contours écorchés, les fresques m’offrent cela.

 

Au cœur d’un parcours atypique, (travail dans les ressources humaines, création d’une marque de vêtement de prêt-à-porter), la peinture et le dessin restaient en toile de fond. Ils étaient également en attente et il a bien fallu reprendre les origines, se réapproprier le geste, s’identifier. La peinture désormais comme un indispensable.

 

L’autre, les autres. Tous ces autres dans le miroir, la rue, nos esprits. Il n’est question que de cela : le ou les regards. Des points de vue, quelques axes de réflexion. Accords et désaccords. Parfois un angle indéfini, mal dégrossi et encore moins définitif. Je n’attends pas tant dans la présence de l’autre une réponse claire que ce que je vois de lui. Ce que l’autre accepte de me transmettre.

 

La question reste toujours posée, elle ne cesse de m’interpeller.

 

Site internet: www.clairebmasimbert.com


SES OEUVRES

SES EXPOSITIONS