Aurélie SALVAING                                               Peintre-Collagiste

 www.aureliesalvaing.fr

 

«C’est un travail singulier que propose Aurélie Salvaing.  Un travail où le papier est la matière première bien avant la peinture. Il ne s’agit pas de collage en tant que juxtaposition d’images ou de textes glanés. L’artiste peintre sculpte ses visages,  ses corps à l’aide d’une multitude de fragments empruntés aux magazines, aux vieux livres, aux emballages.  

Certains comportent des écrits, des photographies…Certains sont  pâles, d’autres colorés, contrastés. Elle  les trempe parfois dans des bains en ayant pris soin de les friper  afin de créer de multiples nuances.   

Leur signifiant au départ importe peu. Ce qui compte c’est leur teinte, leur âge…Elle les assemble pour donner vie, pour donner corps à ses sujets….  

Si les pigments, l’acrylique, les pastels  interviennent parfois, ce n’est que pour mieux révéler ce qui est en dessous. Car ce qui l’intéresse, c’est la transparence, l’impression de flottement, de profondeur de cet assemblage hétéroclite.  

C’est un puzzle inversé en quelque sorte…un jeu de couleur et d’émotion tout entier dédié à la nostalgie. Ce qui de près semble être  une construction abstraite se révèle être un portrait ou un nu d’une intensité surprenante» (F Corrard) 

 

 

"J’ai pour ambition, de fixer, sur la toile, un sentiment, une émotion dans ce qu’ils ont de plus éphémère.

Les toiles sont tout d’abord organisées comme des abstractions.

J’enduis, déchire, colle. De ces ombres et ces lumières naît alors l’idée d’un visage ou d’un corps auquel je vais donner matière.

Pour ce faire, j’utilise alternativement acrylique et pigments en jouant sur les transparences. La superposition de différents plans, le mélange d’écrits, d’images, de couleurs donnent à ces portraits, à ces corps une fonction narrative que chacun peut lire à travers le prisme de sa propre expérience.

L'idée n'est pas de faire un effet de style mais plutôt d'offrir à chaque visage un supplément d'âme, de figer le temps qui passe ." 

 

 

 

AURELIE SALVAING EXPOSITIONS

AURELIE SALVAING PRESSE